Wanted

 

Expert Wear Pallette_product-explorer

La journée a mal commencé, j’ai cassé mon fer à lisser (maintenant j’ai l’excuse pour acheter un GHD), mais après ça a été vite mieux car et en lisant mon Allure dans le métro, je suis tombée sur cette petite merveille de palette qui n’est pas (j’ose espérer encore) sortie en France.

Alors oui, ça relance l’éternel débat avec moi-même du « j’ai déjà ces teintes dans les 38 palettes de neutres que j’ai à la maison », mais on a jamais assez de palettes.

Il faut savoir un truc sur moi, je me maquille les trois quarts du temps en arrivant au boulot parce que le matin je préfère profiter de mon petit garçon que de me ravaler la façade. Or je n’ose pas trimballer mes palettes dans mon sac de peur qu’elles s’esquintent avec tout le fourbi que j’ai dedans. J’aurais donc beaucoup moins de scrupules à glisser celle-ci dans mon sac.

Voilà donc la palette qui me manque aka la palette de sac à mains ou comment trouver l’excuse la plus bidon qui soit pour justifier un achat compulsif !

Au dodo !

au dodo ! C’est la nuit que la peau se régénère donc c’est avant de se coucher qu’il faut appliquer les soins qui vont traiter nos problèmes. Comme les conseilleurs ne sont pas les payeurs, je tiens à vous avouer que ça fait au moins 3 mois que je m’endors sans crème de nuit. Je vous passe l’état de ma peau en ce moment… une catastrophe !

J’ai donc quelques produits sur ma table de nuit pour sauver les meubles.

Crème pour les mains, Etude House : je suis une trop bonne cliente pour ce genre de gadgets asiatiques. D’ailleurs, j’ai acheté la crème  juste pour le packaging qui fait par la même occasion le bonheur d’un petit garçon de 13 mois. En dehors de cela, ça reste une simple crème pour les mains.

Egyptian Magic : elle me sert un peu à tout (pareil pour ma progéniture), mais sur mon chevet, je l’applique en baume pour les lèvres, en couches épaisses sur un bouton tripoté pour l’aider à cicatriser et sur mon nez abimé par les rhumes, allergies… Je ne l’ai pas encore essayée en masque de nuit ni en contour des yeux, ma peau mixte me crie de rester prudente.

Gel Control Aésop : depuis pas mal de mois, je bourgeonne de partout, un vrai bordel ! Je retrouve donc mon adolescence tous les soirs en appliquant sur mes boutons (glamour quand tu me tiens) ce gel transparent qui sent légèrement les herbes de Provence, mais qui ne se voit pas, ne flingue pas la taie d’oreiller et qui est efficace.

Crème Cuticule, Burt’s Bees : quand j’y pense (pas souvent) j’aime soigner mes cuticules avec cette crème bien grasse. Elle sent le citron, j’adore ! En plus, elle ne colle pas et pénètre assez vite, pas besoin de m’endormir en position de la momie en attendant qu’elle sèche.

Doigts de Fée, Lush : la crème de mes pieds (j’atteins un haut niveau de glamour sur ce billet) après l’avoir appliqué, j’enfile des chaussettes et je la laisse poser toute la nuit. Résultat ? Plus de pieds de sorcière le lendemain.

 

Ma routine capillaire

ROUTINE-CAPILLAIRE Ça fait bien longtemps que mes cheveux n’ont pas été à l’honneur sur le blog. Il faut dire que depuis un an et demi, je ne les ai jamais eus aussi moches. J’ai (enfin) trouvé la bonne routine. De plus les avoir coupé court (oui, les épaules pour moi c’est court), leurs à donner un sérieux coup de fouet.

J’ai deux problèmes majeurs : des cheveux très secs à cause des balayages et des brushings à répétition et une couleur de balayage qui nécessite d’être entretenue par de bon produits sous peine de voir les mèches virer vers une couleur bizarre.

Depuis des mois, je suis une inconditionnelle en soin avant shampooing du monoï et du Rafistoleur de Lush (que j’ai détourné de sa fonction d’après-shampooing)). Je remonte mes cheveux en bun et je les laisse poser toute la journée. Sur moi, cette technique est vraiment efficace. Ma chevelure est moins alourdie, moins cartonnée, quand je fais les soins avant mon shampooing plutôt qu’après.

Pour les shampooings, trois trônent dans ma douche. Le lait lavant aux 4 huiles et myrtille de Christophe Robin qui coûte une blinde, mais qui soigne l’éclat de mes mèches et les empêche de virer au cuivré-catastrophe. En plus, la texture lait hydrate et soigne les longueurs en douceur.

Si je dois me faire un shampooing vite fait bien fait, j’applique le Shampooing Extra-Doux de Ducray – qui est un super allié dans ma chute de cheveux post-accouchement – il a l’avantage de pouvoir s’utiliser très régulièrement et donc de laver en douceur. Le seul hic ? Il a tendance à emmêler les cheveux.

J’ai découvert et depuis j’en suis fan la gamme Chi. J’utilise le shampooing Argan Oil. J’ai eu un véritable coup de cœur pour tout : l’odeur, la texture, le packaging. J’ai des cheveux au top depuis que j’utilise ces produits. Je ne connais pas la composition et à vrai dire je m’en fous tout ce que je recherche c’est l’efficacité.

L’autre produit de la gamme Chi qui est juste sensationnel, c’est l’huile d’Argan qui contrairement à ce que son nom laisse penser est un sérum et pas une huile. Je crois que je n’ai pas trouvé mieux pour soigner, lisser et protéger que ce sérum qui en plus laisse une odeur délicieuse dans mes cheveux.

Je n’applique jamais d’après-shampooing, très peu de masque. Le seul masque qui trouve grâce à mes yeux c’est le Carthame de René Furterer que j’utilise pas très souvent, seulement quand je sors du coiffeur pour mon balayage ou quand j’ai un peu trop abusé du dytique séchoir-brushing-fer à lisser. Il requinque vraiment les cheveux. En revanche, je ne le mets que sur les longueurs et en petite quantité car il a tendance à cartonner les cheveux. Et si je fais un brushing en béton, je pulvérise toujours avant le Spray Réparateur Thermo-Actif de Phyto.

Le seul produit qui reste un incontournable pour moi, c’est la Crème Phyto 7 qui lisse et hydrate mes pointes. C’est mon seul produit coiffant avec la laque de temps en temps.

Quelques mois après la naissance de ma merveille, j’ai perdu mes cheveux que je continue de perdre par poignées entières. Il n y a rien de miraculeux pour stopper la chute vraiment. Mais, une cure de levure de bière couplée aux gélules Phytophanères et aux ampoules Phytocyane de photo m’ont aidé à passer d’une chute de cheveux très importante à une chute de cheveux normale traduction : je débouche ma douche une à deux fois par mois au Destop au lieu de toutes les semaines !

Je rachète ? Je ne rachète pas ? Le bilan beauté d’Octobre 2014.

bilan-Ocotbre-2014

Bam le bilan d’Octobre est là ! Le voici, le voilà :

Après-Shampooing 3 Minute Miracle, Aussie : je suis ravie de ne pas avoir fait des pieds et des mains pour dénicher la gamme avant qu’elle arrive en France. Je suis déçue même si j’ai les cheveux brillants. D’autant plus que je trouve la gamme très agressive quant on a un cuir chevelu sensible. Je le rachète ? Non ! Remplacé par : aucun après-shampooing. J’ai une nouvelle routine capillaire dont je vous parle très bientôt.

Huile Lavante Protectrice, Mixa (envoyée par la marque) : l’odeur est exquise, elle lave sans assécher la peau de mon bébé et la mienne. Je la rachète ? Oui !

Cils Demasq, Gemey-Maybelline : my god ! Ce démaquillant est une horreur, vraiment ! J’ai perdu mes cils, mes paupières. Le mascara, lui, est bien resté. Je le rachète ? Non ! Même pas en rêve. Remplacé par : le Respectissime de la Roche Posay, ça m’apprendra à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

Eau Cellulaire, Institut Esthederm : je ne peux pas me passer d’un pschitt d’eau après le nettoyage de mon visage. J’alterne entre beaucoup de spray dont l’Eau Cellulaire. Elle hydrate la peau, ne laisse pas de sensation de tiraillement. Ce n’est pas une eau thermale donc on peut l’utiliser tous les jours. Je la rachète ? Oui !

Lotion Florale Démaquillante yeux, Klorane : achetée car je me suis retrouvée en panne d’eau de bleuet. Le matin son passage sur les yeux permet de retirer les résidus de mascara et de décongestionner les yeux. Elle est très chère pour ce que c’est et n’est pas particulièrement efficace. Je la rachète ? Non ! Remplacée par : l’eau de bleuet de Sanoflore moins chère et plus efficace.

Déodorant Crème, Soap-Walla : un déo entièrement bio à masser sous les aisselles. J’ai adoré le concept, les ingrédients bios et l’effet nouveauté, mais la présence d’huiles essentielles fait qu’il est vachement irritable (pour moi hein) du coup après quelques temps d’utilisation, j’ai les aisselles en feu (non je n’exagère pas voyons) puis j’ai du mal avec l’odeur. Je le rachète ? Non ! Remplacé par : aucune idée.

Bon week-end à toutes !

Pretty crushes

Je reviens d’un week-end bien cool en Belgique, ami(e)s belges sachez le j’ai beaucoup aimé votre pays du moins pour ce que j’en ai vu et pas seulement parce que j’ai trouvé un restaurant au nom de mon fils !

Voici donc un Pretty Crushes spécial Belgique.

belgique_4 *ville d’eau* Il n y a pas à dire dès qu’on peut faire du bateau on se sent tout de suite en vacances (même pour quelques heures).
belgique1 *coutume locale* J’ai parfaitement saisi le concept plaid + bière en terrasse.
belgique_3 *ville d’eau bis* J’ai craqué sur l’architecture de la ville.
belgique-2 *gastronomie* Je suis a la diète pour une semaine !

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 157 158 159 Next